Résidences
Accompagnement artistique

Résidences

Le Jack Jack est ouvert aux artistes et groupes le temps d’une résidence en conditions scéniques, de 2 à 4 jours selon le projet, avec le soutien de notre équipe technique. Les axes de travail est à définir selon l’avancée du projet : son, lumières, vidéos, mise en scène, enregistrement. Les résidences font soit l’objet d’une contrepartie ( workshop par l’artiste ou groupe ou intégration d’un concert à la programmation du Jack Jack) soit une mise à disposition (tarif sur demande).

 

Si vous souhaitez déposer une demande de résidence, rencontrer la personne chargée de l’accompagnement, où avoir des renseignements merci d’envoyer un mail au programmateur en indiquant vos besoins et vos envies.

 

Les demandes étant nombreuses, nous ne pouvons répondre positivement à tous mais nous essayons de faire un retour à chaque sollicitation. Merci de votre compréhension.

 

 

Bigre !
Du 30 au 31 mars 2020
Bigre !

Bigre !

« Bigre! » c’est une grosse bande de bougres (19 musiciens !) qui donne un sérieux coup de jeune au big band de jazz. Troquant le swing pépère contre le groove sévère, cet ovni (orchestre voyageur naturellement iconoclaste ) a fait le pari d’enchaîner à cent à l’heure des titres plus détonants les uns que les autres, aux inspirations bigrement migratoires. Le groove claudiquant des brass bands, la puissance jouissive des grandes formations de funk, et une fougue que ne renierait pas maint groupe de rock, telle est l’équation fédératrice d’un jazz décapant, capable de faire rimer acoustique et soude caustique!

Page Facebook
Double A & Vax-1

Double A & Vax-1

Issus du groupe lyonnais La Microfaune, d’un côté Double Å, emcee à l’univers dystopique et au flow technique, de l’autre Vax 1, beatmaker prolifique aux nombreuses collaborations (L’Or du Commun, Blu Samu, Hippocampe fou, L’Entourage etc). Ensemble ils pondaient en 2012 l’EP « Qui sont-ce? ». Huit ans plus tard, heure pour heure, dent pour dent, ils livrent leur 1er album commun, né de leurs influences respectives, de la soul à la trap en passant par les années Boom Bap qui les ont forgés. Si on ramenait l’histoire de la Terre à 24 heures, les humains seraient apparus environ à 23h59. C’est justement le nom de leur album, 23h59, et à cette échelle ils ont seulement travaillé quelques secondes sur cet opus… Mais ce qui est sûr c’est qu’on ne peut pas revenir en arrière !

Leur dernier projet
Double A & Vax-1
Du 23 au 25 mars 2020
Blade
Du 19 au 21 février 2020
Blade

Blade

Blade débarque avec un Hip-hop qui n’appartient qu’à eux ! Sur scène, musiciens et rappeur oscillent entre culture old school et musique électronique en s’inspirant des beatmakers de l’ancienne comme de la nouvelle génération.

Mélangeant samples et groove acoustique, ils recréent sur scène un live qui se veut aussi bien Jazz/Hip-hop qu’Électro/Rap, un show musical détonnant qui vous entraîne à travers les différentes époques de la culture Hip-hop.
Le rendu final est sans appel, Blade arrive comme une lame de fond, et vous coupe le souffle…

Page facebook
Robse

Robse

Après avoir découvert l’univers musical à travers une formation de pianiste, c’est dans la chanson et notamment dans le rap qu’il a trouvé sa vocation. Sensible aux problématiques sociales, ethniques et économiques de notre société, il ne s’arrête pas à retranscrire ce qui le touche avec sa vision humaniste et tolérante, il s’active également sur le terrain. Actif depuis 10 ans, il a intégré l’Animalerie en 2017 aux cotés du beatmaker Oster Lapwass et du reste de l’équipe. Aujourd’hui, entre voyages et Lyon, ses chansons parlent de son vécu et rarement d’autre chose, tout en gardant une identité propre à lui car l’humilité et la simplicité font partie intégrante de son parcours. Un peu comme un Renaud, un Brel ou un Brassens moderne, il continuera a chanter d’abord pour lui, et pour tout ceux qui veulent l’écouter.

Page facebook
Robse
Les 12 et 13 février 2020
Lìla
Les 20 et 21 janvier 2020
Lìla

Lìla

Mélange de plusieurs influences, cette musique composée par Rodolphe Leonarduzzi est teintée de blues, bossa, jazz et de musiques d’Europe de l’Est. On y trouve l’élégance des mélodies, le charme de l’évocation et l’inspiration par la vocalité qui lui sont propre.

Le tandem rare tuba – guitare, produit une rencontre mêlant des sonorités graves et douces, lyriques et expressives semblables à des paroles pour le tuba, tandis que la guitare avec ses jeux harmoniques, rythmiques et mélodiques nous invite au voyage à travers des tableaux sonores aux accents bleus andalous nous immergeant dans des atmosphères lointaines.

Page facebook
SLOGAN

SLOGAN

Clémence et Nicolas se rencontrent en 2015 sur un tournage, ça, c’est plutôt par hasard, et puis ça donne le ton.
Ils y causent de Gainsbourg, des Parapluies de Cherbourg, de Belmondo…

« SLOGAN, comme le film avec Birkin ? »
Une racine commune ? Non, plusieurs en fait. Le Jazz, c’est là-bas qu’elle apprit à chanter, c’est ici qu’il en vint à la batterie. La Chanson, elle aime les chanteurs morts, les « qu’on connait pas », il a beaucoup écrit., raturé, transgressé. Les musiques électroniques ? Un petit truc actuel pas assez digressif; et puis … ça aussi, ils y viennent. Elle vient du spectacle, des arts appliqués, lui du beatmaking et de la littérature. Ils viennent du dessin , de la scène et des journaux intimes mis au placard.

Page facebook
SLOGAN
DU 14 au 16 janvier 2020