Report Kid Wise & Big Junior

Report Kid Wise & Big Junior

Comme le veut l’adage « jamais deux sans trois ». C’est effectivement la troisième fois que les inclassables BIG Junior jouent, un peu comme à la maison (c’est ce qu’ils disent et c’est ce qu’on aime à croire), sur notre scène.
Au Jack Jack, on aime les recevoir parce qu’il font partis de ces artistes aussi humbles que talentueux. Et ce soir-là, ils nous l’ont encore prouvé.
Le concert commence. Plongée dans le noir, la salle résonne au son d’un jingle bien connu de tous les cinéphiles. Les membres de Big Junior arrivent sur scène, tels les héros de leur propre film.
Les titres du groupe s’enchaînent, un peu comme des classiques qu’on ne peut s’empêcher de chanter en chœur avec Mathieu. Cazillas, Jump Zone, Osiris, Sugar Mama et le désormais tube A.I.A.I. L’énergie est folle. Aussi bien que ce soir-là au Jack Jack, notre public était en feu !
Big Junior, nous livre un dernier titre Kopakabaka qui ne manque pas de nous électriser une dernier fois, avant de laisser la place à Kid Wise.

Un changement de plateau et un line-check plus tard, Kid Wise entre en scène. L’aventure sonore continue. C’est un peu nostalgique qu’on entame ce concert, car on sait que c’est la fin, ou en tout cas, une pause à durée indéterminée dans la carrière de Kid Wise. 5 ans après le début et leur carrière fulgurante.
On avait aussi très hâte de les voir sur scène et on n’a pas été déçu.

Un voix puissante, des morceaux tantôt planants, tantôt dansants, et toujours, une élégance incroyable portée par l’ensemble du groupe, chant, violon, batterie, basse et guitare. Au milieu du set, Augustin entame un morceau seul au clavier, et c’est un vrai moment de grâce. Sa voix est envoûtante, la mélodie nous transporte. Après cet interlude de douceur, cet instant suspendu dans le temps, Kid Wise entame la dernière moitié du concert avec une énergie débordante, qui atteindra son paroxysme à la fin, lorsqu’une partie du public monte sur scène pour partager avec le groupe, une dernière fois peut-être, leur musique captivante et fascinante.